Les Bisquines

 

Les premières bisquines furent des embarcations déplaçant moins de 13 tonneaux. Dans la baie du Mont Saint Michel, la bisquine va connaître une profonde évolution: les petits bateaux du début font place à des unités plus importantes, adaptées aux besoins de la pêche au chalut, pratiquée toute l’année dans la baie du Mont Saint Michel, ainsi qu’au dragage des huîtres sauvages.

 

Plus de cent millions de grosse huîtres plates appelées “pieds de cheval” étaient chaque année extraite de la baie.
Le gisement naturel tendant à s’amenuiser, Louis XIV publia en 1787 une ordonnance réglementant le dragage des huîtres: les jours autorisés les bisquines se tenaient prêtes à partir vers les lieux de pêche désignés des le signal des gardes. Ce spectaculaire rassemblement était appelé la caravane.
La dénomination de “bisquine” apparaîtra dans les registres de la marine vers 1820.

 

Les rivalités qui apparaissent durant les régates, dont la première eut lieu à Cancale le 31 août 1845,  vont conduire à des perfectionnements. Leur voilure va se développer jusqu’à faire de la bisquine le voilier le plus toilé de France.

Nous remercions l’artiste peintre Philippe Hulin –  http://membres.lycos.fr/phulin/ – d’avoir bien voulu nous autoriser à présenter trois de ses œuvres.